S’inscrire au challenge gratuit

7 jours pour communiquer avec bienveillance

Aujourd’hui je vous ai préparé un petit article plutôt spécial ! 

Comment fabriquer un hochet Montessori pour bébé. 

Je suis de nouveau maman depuis quelques mois ! Notre petit bébé a maintenant 3 mois et après lui avoir présenté les mobiles, il commence à vouloir attraper et tenir bien fermement dans ses petites mains ce qui passe à sa portée. Il est temps de lui proposer les hochets Montessori. Je ne suis pas très bricolage je l’avoue aisément et avec 5 enfants à la maison je manque aussi cruellement de temps. Mais après avoir chercher des heures entières sur le net des hochets digne de ce nom, j’ai décidé de les fabriquer moi même. Je vais donc essayer de vous expliquer comment j’ai fais. Ce n’est pas très compliqué, même si vous n’êtes pas bricoleuse comme moi et cela m’a coûté moins de 5€ par hochet, je vous le conseille aussi si vous avez des cadeaux naissance à faire.

Élias est amoureux de son hochet depuis environ un mois maintenant. La taille est parfaite pour sa petite main, il est facile à tenir et le son qu’il produit est très agréable. À quatre mois, ce hochet est idéale pour le travaille de la préhension volontaire et c’est un jouet formidable pour s’entrainer.

Ce hochet peut être facilement être introduit à 2 mois, quand le bébé commence à montrer un fort réflexe de préhension, enseignant ainsi à l’enfant comment ses mouvements peuvent influencer le son.

C’est l’un des premiers jouets que votre bébé utilise, mais chaque enfant est different et donc il se peut que vous lui proposiez beaucoup plus tard.

La simplicité du hochet aide à renforcer le réflexe de préhension ou de grasping du bébé ( Ce réflexe primitif disparaît avec le développement psychomoteur normal de l’enfant vers l’âge de 4-5 mois environ, voir article sur les réflexes du nourrisson) et aide le bébé à faire le lien entre le son et le mouvement de sa main. C’est la taille parfaite pour la petite main du bébé.

Le petit hochet à grelots métalliques, permet à l’enfant d’enregistrer différentes informations enrichissantes pour son développement : les différentes matières qui véhiculent différentes températures, différents goûts et qui sont plus ou moins dures ou douces au toucher, le bruit du grelot qui augmente lorsqu’il est secoué fortement et qui diminue lorsqu’il est secoué légèrement ainsi que l’absence de son lorsqu’il est dans la bouche… Et oui, dans les premiers mois, bien que cela n’emballe pas trop les mamans, les bébés explorent le monde avec leur bouche !

Faites évidemment bien en sorte de vérifier que chaque objet proposé à votre enfant est toujours solide et ne présente aucun danger.

Voici donc le hochets Montessori que j’ai réalisés et dont je vous explique l’utilité, l’âge auquel les présenter ainsi que la marche à suivre pour les réaliser.

NB : Je vous conseille toujours bien vérifier chaque objet destiné à votre bébé avant de le lui donner pour utilisation et de vous assurer qu’il est toujours solide et en bon état. Nous nous dégageons de toute responsabilité quant aux hochets que vous aurez fabriqués grâce à ce tutoriel. Nous ne peut être tenue pour responsable de la mauvaise fabrication, non solidité et tout objet défectueux.

Hochet à petits grelots

Ce petit hochet peut être présenté au bébé dès sa naissance. On le place dans la main de l’enfant qui la fermera par réflexe dit “grasping” de l’anglais agripper. Lorsque l’enfant a déjà quelques mois, on pourra le placer près de lui, dans son champ de vision pour lui permettre de diriger sa main et de l’attraper. On lui donne ainsi l’opportunité de découvrir les possibilités de sa main qui est l’outil le plus précieux de l’Homme.

Ce hochet stimule la motricité, il va inciter votre bébé à se tourner pour l’attraper ainsi qu’à faire bouger sa main pour entendre le son produit. Son acuité auditive et alors également stimulée.

Pour le fabriquer, il vous faut :

– un tourillon de bois (hêtre) de 1 cm de diamètre. Découper un tronçon de 7 cm de long (magasin de bricolage)

2 petits grelots de 15 mm (j’ai trouvé les miens ici)

2 pitons à visser taille 7×15 mm (j’ai trouvé les miens ici)

– vernis à bois naturel bio fait maison (recette plus bas)

– vrille à bois ou foret très fin ainsi qu’une pince

1. Couper le petit tronçon de bois de 7 cm. Utiliser un petit foret pour percer un trou à chaque extrémité de ce tronçon ou servez-vous d’un piton que vous visserez (en forçant) à l’aide d’une pince.

2. Polir le bois avec le vernis à bois naturel fait maison (voir la recette plus bas).

3. Ouvrir les deux pitons à vis pour pouvoir y insérer les grelots puis bien les refermer à l’aide de la pince.

4. Visser manuellement les pitons à vis + grelots aux 2 extrémités du morceau de bois.

Et voilà c’est fini !

Recette de vernis écologique et bio pour le bois

Vous aurez besoin de :

– 2 cuillères à soupe de cire d’abeille bio en morceaux

– 6 cuillères à soupe d’huile d’olive bio (ou bio huile de coco, jojoba ou amande douce)

– un ramequin ou bocal en verre

– une casserole avec un peu d’eau

– une cuillère

Placer la cire d’abeille dans votre contenant en verre puis la faire chauffer au bain-marie pour la faire fondre en veillant à ce que l’eau ne déborde pas dans la cire d’abeille. Ajouter ensuite l’huile d’olive et mélanger. Laisser refroidir complètement jusqu’à ce que la préparation ait totalement durci.

Vous pourrez ensuite appliquer cette cire sur vos pièces de bois à l’aide d’un morceau de tissu puis laissez-les sécher. Vous pouvez passer plusieurs couches pour un rendu plus patiné et une meilleure étanchéité.

J’espère vraiment que vous avez appréciés ce tutoriel et qu’il vous sera utile. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partagez, likez, et commentez, cela est vraiment très agréable de voir que notre travail vous est profitable.