S’inscrire au challenge gratuit

7 jours pour communiquer avec bienveillance

L’éducation bienveillante fait de plus en plus d’adeptes auprès d’un bon nombre de parents. Que faut-il savoir à ce sujet ? Quelles sont les clés indispensables ?

Dans notre article du jour, nous allons aborder les points importants à retenir pour mettre en place la bienveillance au sein de votre foyer. 

Qu’est-ce qu’une éducation bienveillante ?

Il s’agit d’un concept qui s’appuie sur les neurosciences et se définit comme une alternative à l’éducation traditionnelle. Elle rejoint la célèbre pédagogie Montessori et autres méthodes d’éducation positive. L’objectif est d’apporter à l’enfant un équilibre dans son évolution de manière sereine. Elle prône l’écoute, l’autonomie, la prise de conscience. Elle bannit les punitions, qu’elles soient corporelles ou psychologiques.

Il s’agit principalement de responsabiliser l’enfant et non de le soumettre à une idée ou une décision prise par le parent ou un adulte de sa sphère familiale. Le but étant d’arriver au même résultat sans passer par le chantage ou autres moyens de persuasions. 

Comment cheminer vers une éducation positive ? 

Pour cheminer vers une éducation bienveillante, il faut en amont faire un travail sur soi, sur son parcours et faire une introspection sur sa propre éducation. En réalité, on ne se réveille pas du jour au lendemain en étant un parent dit parfait, il faut bien le reconnaître, s’il y a bien un domaine où il est compliqué d’atteindre la perfection, c’est bien dans l’éducation des enfants, car cela ne dépend pas que de nous, il s’agit d’un commun accord avec son enfant.

C’est pourquoi, lorsqu’on décide de mettre en place une pédagogie bienveillante dans son foyer, il faut accepter de revoir une partie de l’éducation déjà instaurée, et de mettre en place une nouvelle routine. Ce qui veut dire, pas de fessée, ni punition, afin d’éviter une conséquence néfaste dans le cerveau de votre enfant.

Il a été prouvé que le cerveau humain se développe de manière optimale et positive grâce à une éducation basée sur l’empathie, la compréhension et l’écoute. A contrario, lorsque l’éducation a été tournée vers les punitions, les violences verbales ou physiques, cela a entraîné des troubles cognitifs sur un cerveau en pleine construction.  

D’où l’importance d’instaurer une éducation bienveillante dès le plus jeune âge. Il s’agit principalement d’une attitude positive à mettre en place au quotidien, c’est une auto-éducation sur soi, qui vous mènera vers un environnement sain, pour votre bonheur et celui de votre enfant. 

Cheminer vers une éducation positive va certainement demander un effort au quotidien, il y aura des maladresses, des rechutes… Il ne faut pas vous en vouloir, rappelez-vous, “on ne naît pas parent, on le devient”. Le principal c’est d’avancer chaque jour en mettant en place des habitudes, qui deviendront avec le temps une routine bien ficelée. Le tout, étant de faire perdurer l’instruction positive et non pas de lâcher à la moindre difficulté. Dans ce cheminement, le temps sera votre allié. 

Quelles sont les clés indispensables pour une éducation bienveillante ?

Pour mettre en place une éducation bienveillante, il y a plusieurs clés indispensables à instaurer le plus tôt au sein de votre foyer. N’oubliez pas que votre enfant est en plein apprentissage, et que tout est une première fois pour lui. D’où l’importance d’être à son écoute, même si parfois la ou les situations vous paraissent incompréhensibles. 

Pour ancrer cette habitude positive à l’encontre de votre enfant, voici les 8 clés à retenir (liste non exhaustive) :

  1. Il faut faire la part des choses entre l’enfant et les actes, il s’agit ici de mettre l’accent sur l’acte et non pas, de pointer du doigt sa propre personne. Il faut éviter le “tu” (élément accusateur). 
  2. mettre en place des règles à l’avance, pour que votre enfant ait le temps de les assimiler ;
  3. communiquer positivement sur les interdits ;
  4. être à l’écoute des émotions de votre enfant ;
  5. bannir les idées reçues (Il me fait un caprice… Il fait la comédie) ;
  6. garder un cadre tout en souplesse, le but étant de ne pas rester rigide sur les décisions prises ;
  7. valoriser votre enfant pour l’aider à avoir confiance en lui ;
  8. le guider dans la prise de responsabilité.

Pour finir sur ses points importants sur la pédagogie bienveillante, il faut retenir que tout est une question de dosage pour créer une cohésion positive entre vous et votre enfant. Il faut le responsabiliser en le guidant à réfléchir dans chaque situation ou difficulté qu’il peut rencontrer dans son quotidien. Il faut prendre le temps pour votre enfant et s’intéresser à lui de manière positive, en communiquant avec des termes positifs. Il ne faut pas oublier que le maître mot de l’éducation bienveillante, c’est la compréhension et l’écoute de votre enfant, c’est cela qui vous mènera vers une synergie positive et sereine au sein de votre foyer. 

Il ne vous reste plus qu’à mettre en pratique ses précieux conseils, et n’oubliez pas, il ne s’agit pas d’une course vers la parentalité parfaite, mais d’avancer positivement dans l’imperfection et de faire de votre mieux, pour votre bien-être et celui de votre enfant.