S’inscrire au challenge gratuit

7 jours pour communiquer avec bienveillance

L’hyperactivité est un terme qu’on entend de plus en plus, limite une nouvelle mode, certains me diront qu’on a l’impression que tous les enfants agités, turbulents en sont atteints. On entendra parfois même certaines personnes dire que ce sont simplement des enfants pas très bien élevés et non hyperactifs. Or l’hyperactivité, est une réalité et c’est bien plus que cela. Mais comment démêler le vrai du faux.

Mais avant tout, il est important de comprendre de quoi nous parlons.

Qu’est-ce que l’hyperactivité ?

Pour celles qui ont déjà suivi nos formations vous savez que j’y réserve une bonne partie car c’est un sujet très intéressant pour comprendre certains troubles du développement mais le sujet est vaste. Plusieurs études nous prouvent aujourd’hui que cette pathologie existe bel et bien. Le nom scientifique de cette pathologie c’est le TDA/H : trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité. Pourquoi est-ce si difficile à déceler ? Tout simplement car il n’existe pas de marqueurs biologiques que l’on pourrait retrouver dans une analyse à proprement parler.

On sait aujourd’hui qu’environ 5% de la population (une fille pour trois ou quatre garçons) est touchée – sans compter les nombreux adultes qui s’ignorent. C’est d’ailleurs souvent lors du diagnostic de leur enfant qu’un parent réalise qu’il est aussi hyperactif. Il y a donc une part d’hérédité mais pas que, l’environnement, la pollution, l’alimentation et la vie intra-utérine comptent aussi. On trouve aussi un dysfonctionnement au niveau de la dopamine. Quels sont les principaux symptômes ?

Vous souhaitez connaitre les signes?

Je vous invite a vous inscrire à la mini formation de Vivons physiologique. Le thème est comment reconnaitre les « 3 signes évidents que votre enfant est hyperactif ».

Montessori Academy grandit et prends la route d'une nouvelle aventure

logo ea3

pleins de nouvelles offres qui s'offrirons à vous !!!