S’inscrire au challenge gratuit

7 jours pour communiquer avec bienveillance

En ce moment je ne vois que ça, les gros titres choc pour que les gens cliquent et lisent l’article. Ce n’est pas du tout mon genre donc je ne céderai pas encore aujourd’hui mais un peu marre de tout ce que je lis en ce moment.

Alors moi aussi j’y vais de ma petite expérience personnelle pour vous expliquer pourquoi j’ai choisi Montessori, ce n’est pas un attrait commercial qui m’est venue comme ça soudainement il y a quelques mois. Pour celles qui me connaissent je pratique la pédagogie Montessori depuis 2012 après la naissance de ma troisième fille mais revenons un petit peu en arrière…

Quand j’ai découvert Montessori j’étais déjà maman de deux enfants de merveilleux petit garçon plein d’entrain et qui croquer la vie a pleine dent…

Puis j’ai commencé à me questionner je voulais quand même le rapporter le meilleur mais quel parent ne veut pas apporter le meilleur à son enfant ont toujours envie d’être dans l’excellence pour leur apporter la meilleure nourriture pour le bien être, le meilleur logement pour le confort, la meilleure voiture pour la sécurité et bien quand il s’agit des apprentissages c’est la même chose, on veut aussi le meilleur et pour cela on cherche la meilleure école à défaut on décide de faire l’école à la maison.  

Bon pour ma part mes enfants étaient encore petit donc l’école c’était encore un peu trop tôt mais j’ai cherché toutes les activités qui pourrait éveiller tout leur sens. Alors la première chose que j’ai trouvé sur les rayons des magasins c’était tout un tas de jouets très coloré très bruyant. Très honnêtement j’avais envie de les acheter pour mes enfants mais je me disais qu’est-ce que ça va être à la maison tout ce vacarme je pense que je ne vais pas supporter…

Bingo ! ! ! ! 

J’ai fini par craquer les acheter, quelques mois après il finissait à la brocante parce que je ne pouvais plus les voir. Et je me suis posé la question qu’il devait y avoir certainement des jeux qui puisse aider les enfants dans leur développement. Ni une ni deux j’ai pris l’ordinateur et commencer à fouiller et c’est là que je suis tombé sur la pédagogie Montessori. Pour resituer dans le contexte nous sommes en 2008, mon petit dernier a un an. 

Même par Montessori je n’étais pas convaincu je trouvais que c’était très cher pour « ce que c’était réellement ». Je ne voyais pas la très du matériel et surtout je ne voyais pas comment m’en servir… et oui la était le gros problème, n’étant pas formé je ne comprenais pas. Là encore j’ai laisser tombé et je suis rester sur des jouets sommes toute classique et qui avec le recule était parfois très proche du montessori. 

En 2010 née ma fille, Et là je vous avoue que pour ma troisième je me suis dit il faut pas que je me loupe et que je commence les choses bien des le départ. Montessori devenez de plus en plus à la mode, tout du moins on n’en parlait de plus en plus rien à voir avec aujourd’hui. Et je me suis dit allez saute le pas y’a pas de raison si les autres y arrivent pourquoi pas toi. J’investis donc dans mon premier matériel Montessori et la grosse erreur, j’investis dans le mauvais matériel pour la mauvaise tranche d’âge. Ma fille a à peine un an et je lui achète la tour rose, persuadé que ça va faire mouche et qu’elle va s’éclater. Bien entendu aujourd’hui avec le recul je me rends compte que proposer un matériel qui est accessible à partir de trois ans à une enfant de un an était une grossière erreur…

Face a ce gros bide total j’ai décidé de me former. Au départ rien de bien officiel j’ai demandé à une amie qui était elle-même formé de m’expliquer les bases.

RÉVÉLATION 

Un Nouveau Monde s’est ouvert à moi, je n’en revenais pas de tout ce qu’on pouvait faire avec la méthodologie Montessori. Cela je dois vous avouer que je suis tombé complètementAmoureuse de la pédagogie et d’ailleurs s’en est suivi en 2014 une formation professionnelle pour devenir à mon tour éducatrice Montessori.

Aujourd’hui je suis plus que ravi de mon parcours, et je pense que ça a été un grand bien pour mes enfants d’avoir suivi tout ce processus et ses formations afin de la ramener le meilleur. Mais j’avoue que si j’avais pu ne pas passer par ces phases de doute de recherche qui m’ont pris énormément de temps et qui pour mes aînés ont été des années perdues. Et oui rappelez-vous c’est fameuse période sensible dont je vous parle à quasi chaque article est bien pour mes deux aînés elles ont été complètement perdu.

J’avoue aujourd’hui je suis sorti un peu des sentiers battus et je vous ai raconté un peu plus de choses de ma vie personnelle j’espère que cela vous a plu et vous a été instructif. 

Si vous avez des questions comme d’habitude n’hésitez pas à me les laisser en commentaire.