S’inscrire au challenge gratuit

7 jours pour communiquer avec bienveillance

Votre enfant est-il prêt à utiliser le pot ou la toilette ?

Voilà une question que tous parents se posent à un moment donné vis à vis de son enfant.

À l’approche de la rentrée, je reçois plus de questions sur l’apprentissage de la propreté et si j’ai des conseils sur l’approche Montessori. Alors aujourd’hui, voici l’approche que je vous conseille quand votre enfant montre de l’intérêt pour l’utilisation des toilettes.

« Apprendre à utiliser les toilettes est un processus naturel qui commence lorsque le désir de l’enfant de grandir et son développement neurologique ont atteint le point où il peut contrôler sa vessie et ses intestins. Nous ne formons pas les enfants à utiliser les toilettes, nous les soutenons quand ils sont prêts. »

 

1. Un processus naturel et graduel
L’utilisation des toilettes est un processus très naturel et graduel qui se développe au rythme de l’enfant plutôt que lorsque le parent décide que l’enfant va être «prêt».

Nous pouvons commencer très naturellement lorsque l’enfant est jeune, en lui parlant de ses fonctions corporelles lorsque nous changeons sa couche. C’est un processus normal et nous pouvons expliquer que tout le monde utilise les toilettes pour se débarrasser des parties de nourriture dont notre corps n’a pas besoin. C’est aussi une bonne idée de ne pas leur donner un sentiment négatif envers ces fonctions corporelles, par exemple, en faisant des grimaces en changeant leur couche.

Un pot peut être disponible dès le jeune âge afin que l’enfant puisse s’asseoir dessus et imiter les autres dans la maison, même avant qu’ils aient le contrôle de la vessie et des intestins.

Les enfants commencent souvent à s’intéresser aux toilettes vers l’âge d’un an. À partir de cet âge, l’enfant développe la capacité physique de contrôler sa vessie et ses intestins, mais la plupart du temps, il veut juste tirer la chasse d’eau ou jouer avec l’eau. L’enfant peut être redirigé vers un endroit plus approprié pour jouer avec de l’eau tel que l’évier de la salle de bain.

Puis, lorsque l’enfant à envie de s’habiller et à se déshabiller seul, nous pouvons choisir des vêtements qu’il peut gérer lui-même pour apprendre à mettre son propre pantalon de haut en bas. Un pantalon taille élastique peut être très utile à ce moment! Les couches jetables sont efficaces pour garder un enfant au sec mais il peut aussi ralentir son autonomie car l’enfant n’a pas la sensation d’être mouillé, il peut donc être judicieux pour votre enfant de porter une couche d’enterrement lavable ou un pantalon d’entraînement lorsqu’il est à la maison autant que possible afin que l’enfant se sente humide et sec. Ils commencent à apprendre qu’il est plus agréable d’être sec et de commencer à tenir plus longtemps.

   

(Vous trouverez ci-dessus des exemple de culotte d’apprentissage pour petit et plus grand)

Après cette préparation très progressive et quand l’enfant montre plus d’intérêt à s’asseoir sur les toilettes ou le petit pot, on peut lui apprendre lentement comment abaisser son pantalon, s’asseoir sur les toilettes / le pot, utiliser du papier toilette, tirer son pantalon les toilettes et se laver les mains.

 

2. Donner l’indépendance
Une fois que l’enfant manifeste de l’intérêt pour l’utilisation des toilettes et du petit pot, la salle de bain peut être aménagée pour donner à l’enfant autant d’indépendance que possible.

Si vous utilisez un pot, c’est une bonne idée de le garder dans la salle de bain plutôt que de le déplacer dans la maison afin que votre enfant puisse toujours le trouver.
La salle de bain peut disposer également d’une pile de chiffons pour que l’enfant puisse se nettoyer seul, un seau pour les vêtements mouillés et un tas de sous-vêtements propres.
L’enfant peut aider en portant des sous-vêtements secs et en mettant des pantalons mouillés dans le seau. Lorsqu’un enfant participe au processus, l’enfant a également la propriété du processus et non l’adulte.

 

3. Le rôle de l’adulte

« Il ne devrait y avoir aucune pression, aucune récompense ou punition, aucun adulte ne décide quand l’enfant devrait apprendre à utiliser le pot. L’environnement est préparé et l’enfant est libre d’explorer et d’imiter ces stades de développement naturel. »

Il est préférable pour le parent de soutenir l’enfant, mais ne pas devenir impliqué émotionnellement. Pour aider l’enfant à apprendre à utiliser les toilettes, l’adulte peut:

Trouvez des façons de donner confiance à l’enfant, par exemple, un tabouret pour ses pieds lorsqu’il utilise une toilette
Incorporer la toilette dans la routine de l’enfant. Offrir le pot / toilette aux moments où l’enfant à envie de faire pipi normalement, par exemple, au réveil, avant d’aller dehors, après être venu de l’extérieur, après le déjeuner / avant la sieste etc.
Dites «Il est temps d’aller aux toilettes» plutôt que « Veux-tu aller aux toilettes? » (La réponse sera toujours non) ou « Je pense que tu dois aller aux toilettes » (l’adulte devient impliqué). Lorsque l’enfant devient plus conscient de son corps, il peut vous dire: «Non, je n’ai pas besoin d’y aller.» Vous pouvez alors dire quelque chose comme: «Bien sûr, je sais que vous me direz si vous en avez besoin. lorsque vous avez besoin d’aide. »Vous pouvez également utiliser un réveil réglé à intervalles réguliers pour leur rappeler d’aller, » L’horloge indique qu’il est temps d’utiliser les toilettes.  »
Ne jamais forcer un enfant à utiliser les toilettes ou le pot
Ne jamais gronder ou féliciter – aller aux toilettes est la chose la plus normale à faire et nous devrions le garder à sa place, par exemple, éviter d’applaudir et de célébrer
N’interrompez pas l’enfant pour aller aux toilettes – par exemple, attendez qu’il ai terminé son puzzle, etc. avant d’offrir le pot.

 

4. Quand ils ne le font pas à temps …
Si un enfant à un « accident », restez calme et rassurez-vous. Ne le faite pas se sentir honteux. Vous pourriez lui dire: «Je vois que vous êtes mouillé. Allons chercher des vêtements secs.» Votre enfant peut les prendre dans la salle de bain et même essuyer le sol et se laver les mains. Laissez-les changer à leur propre rythme et donner de l’aide s’ils le demandent ou s’ils sont débordés.

Si il mouille ses vêtements mais qu’il joue avec un jouet, vous pouvez les essuyer et attendre qu’il ait terminé avant de lui suggérer de se changer pour mettre des vêtements secs.

Certaines questions peuvent causer un revers à l’apprentissage de la propreté, par exemple, la naissance d’un petit frère ou d’une petite sœur, un divorce ou un autre bouleversement dans la vie quotidienne. Le problème a tendance à se résoudre si l’adulte ne fait pas une grosse affaire à ce sujet.

Vraiment le conseil le plus important est de suivre le rythme de votre propre enfant.

J’espère que cette article vous aura était utile. Nous aimons entendre vos suggestions, questions et commentaires aussi – s’il vous plaît partagez-les sur notre page Facebook.

 

Et soyez le premier à recevoir de nouveaux articles en vous abonnant à ma newsletter ici.

Si vous avez des questions spécifiques sur Montessori, n’hésitez pas à m’envoyer un e-mail.

Montessori Academy grandit et prends la route d'une nouvelle aventure

logo ea3

pleins de nouvelles offres qui s'offrirons à vous !!!